Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"
Accueil > Pizza Mag' > Five Pizza Original : la pizza à prix cassés

Five Pizza Original : la pizza à prix cassés

Five Pizza Original : la pizza à prix cassésPhoto : Five Pizza Original

Une nouvelle chaîne de pizzerias se développe en France : Five Pizza Original. Ses deux principales particularités sont les prix défiant toute concurrence et la personnalisation par de nombreux ingrédients. Elle passe à la vitesse supérieure en ouvrant des franchises sur tout le territoire national.

On le sait, la France est le deuxième plus gros consommateur de pizzas au monde derrière non pas l’Italie, mais les États-Unis. Certains entrepreneurs pensent que le filon peut encore être développé. C’est le cas de Haytam Boubtan avec son enseigne Five Pizza Original.

Le concept Five Pizza Original

En observant que les pizzas sont majoritairement vendues dans des pizzerias et à des prix relativement élevés, Haytam Boubtan a eu l’idée d’appliquer les idées du fast-food à la pizza. Comme dans tout fast-food qui se respecte, les pizzas sont réalisées à la demande et livrées en moins de 10 minutes.

Autre point fort, inspiré plus ou moins indirectement du modèle Subway : le client peut composer sa pizza en choisissant parmi les 45 ingrédients proposés. Cela lui laisse le choix entre 2000 pizzas différentes. Pour ceux qui sont pressés ou n’arrivent pas à se décider, Five Pizza Original propose également une quarantaine de pizzas à la carte, définies à l’avance. Le tout est disponible en deux tailles : medium (31 cm) et large (40 cm). Toujours à composer soi-même, l’enseigne propose également smoothies, milk-shakes et autres sundaes.

Et, évidemment, le tout à prix cassé. Five Pizza Original entend concurrencer non pas les restaurants, mais les marchands de sandwich. Une des données essentielles du cahier des charges que Haytam Boubtan s’est donné est : la pizza au prix d’un sandwich. Les prix commencent à 3,50 € pour les pizzas à composer soi-même, et 5 € pour les pizzas à la carte. La note moyenne pour un menu chez Five Pizza se monte à 10,30 €.

Le développement de l’enseigne

Lorsque Haytam Boubtan décide de se lancer dans la pizza, il ouvre en 2012 un premier établissement au Kremlin-Bicêtre. Sa particularité : ni place assise ni service de livraison ; le client arrive et repart avec sa pizza. Cette idée lui permet de diminuer ses coûts. Un deuxième restaurant est rapidement ouvert à Jussieu, puis un troisième à Boulogne-Billancourt avec la deuxième innovation qui permet à Five Pizza Original de se distinguer de la concurrence : la possibilité de personnaliser sa pizza avec les ingrédients de son choix.

Désormais, les restaurants sont équipés de quelques places assises pour les clients désirant consommer sur place. La livraison à domicile est à l’étude.

2018 : la mise en franchise

L'enseigne Five Pizza Original est prête à vraiment prendre son envol. Dès 2018, l’enseigne s’ouvre à la franchise. En avril, la première franchise va s’ouvrir dans le 20ème arrondissement de Paris. L’ambition de Haytam Boubtan ? Ouvrir une dizaine de franchises par an, en commençant par la région parisienne avant de s’étendre dans les villes de province. Si le rythme prévu est tenu, l’enseigne devrait parvenir à 50 établissements d’ici à 2023.

Five Pizza Original dispose désormais d’un laboratoire calibré pour la fourniture de 2000 pâtons par heure, à répartir dans l’ensemble des points de vente par camion, à raison de deux ou trois livraisons par semaine.

Au vu du succès de ses restaurants déjà existants, l'enseigne promet à ses franchisés une rentabilité immédiate avec des ventes se situant entre 400 et 600 pizzas par établissement pour un chiffre d’affaires se situant autour de 800.000 € annuels. La pizza a manifestement encore de l’avenir en France.

Publié le 11/04/2018