Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"
Accueil > Brèves de la pizza > Depuis 9 ans, on lui livre des pizzas qu'il ne commande pas

Depuis 9 ans, on lui livre des pizzas qu'il ne commande pas

Depuis 9 ans, on lui livre des pizzas qu

Un livreur de pizzas qui sonne à la porte, c'est généralement une bonne nouvelle, mais pas pour Jean Van Landeghem. Pour ce retraité belge, c'est plutôt un cauchemar qui recommence.

L'histoire remonte à 2011 à Turnhout, une ville située dans le nord de la Belgique. Un livreur, des cartons de pizzas plein les bras, sonne chez Jean qui pourtant n'en avait commandée aucune. Croyant à une banale erreur d'adresse, il les refuse et passe à autre chose. Ce qu'il ne sait pas, c'est que ce n'était que le début d'une très longue série.

Cela fait en effet maintenant 9 ans que le sexagénaire reçoit la visite de livreurs venant lui apporter des commandes qu'il n'a jamais passées et ce, de jour comme de nuit. Il lui arrive même d'en voir défiler plusieurs dans la journée comme en janvier 2019 quand pas moins de 10 livreurs différents vinrent lui rendre visite le même jour, dont un avec 14 pizzas ! Et comme à chaque fois, il renvoie les livreurs bredouillent sans payer et en refusant les cartons, Jean a calculé qu'il en aurait eu pour 450 euros rien que ce fameux jour.

Son harceleur (parce qu'à ce stade, c'est bien de harcèlement qu'il s'agit) ne se limite toutefois pas aux pizzas : tacos, kebabs, sandwiches, ses goûts sont vraiment éclectiques et le pauvre retraité en fait les frais. C'en est arrivé à un point où Jean dit aujourd'hui se crisper au moindre bruit de scooter, craignant avoir de nouveau affaire à une livraison indésirable.

Chose étrange, le cas de Jean Van Landeghem n'est pas unique. En effet, l'une de ses amies se dit également victime du même type de harcèlement. Résidant à 33 km de Turnhout, à Herenthout, elle affirme recevoir régulièrement, elle aussi, des pizzas qu'elle n'a jamais commandées et ce depuis 9 ans également. Ils pensent ainsi que le coupable de ces mauvaises blagues ne peut être qu'un proche qu'ils ont en commun et ont déposé plainte à la police. Affaire à suivre donc.

Publié le 06/07/2020

A lire ailleurs