Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"
Accueil > Espace Pro > Et si vous vendiez vos pizzas dans un distributeur ?

Et si vous vendiez vos pizzas dans un distributeur ?

Mettre ses pizzas dans un distributeur ? Mais quelle idée ! Et pourtant, la pratique séduit de plus en plus de pizzaiolos. Il faut dire que la solution ne manque pas d'attraits en ouvrant la voie à un tout autre mode de consommation. De quoi donner envie de sauter le pas.
Et si vous vendiez vos pizzas dans un distributeur ?

Depuis une bonne dizaine d'années, les distributeurs automatiques de pizzas ont pris d'assaut la France, tant et si bien qu'ils sont entrés dans les mœurs de plusieurs villes. Un succès qui s'exporte déjà en Belgique et même en Algérie, et une opportunité formidable pour augmenter de concert la notoriété et le chiffre d'affaires de sa pizzéria. Si vendre vos pizzas dans un distributeur vous tente aussi, voici le mode d'emploi pour éviter les écueils.

Achat, location ou leasing

Parce que votre cœur de métier, c'est la pizza, il vous faut acquérir un distributeur auprès d'un fabricant avant de pouvoir y vendre vos créations. Il en existe plusieurs en France, certains, comme Smart Pizza, étant plus présents que d'autres. Tous néanmoins ne proposent pas les mêmes possibilités, à savoir l'achat, la location ou le leasing.

La location et le leasing se négocient dans un contrat et varient d'un prestataire à un autre. Ils peuvent être intéressants pour débuter avec une faible mise de départ, mais attention à bien étudier les conditions afin que cela reste rentable.

Si vous préférez plutôt acheter, le coût variera selon les options choisies et les services fournis. En général, le prix moyen d'un distributeur automatique de pizzas tourne autour de 40.000 euros, clé en main avec personnalisation.

Définir ses besoins pour choisir le bon prestataire

Dans la sélection du prestataire, l'essentiel sera de choisir celui qui offre une gamme de produits et de services adaptés à vos besoins. Voici quelques points qu'il vous faudra définir et vérifier avant de prendre une décision :

> De quel type de distributeur de pizzas avez-vous besoin (encastré en vitrine ou kiosque) ?
> Jusqu'à quel point le distributeur est-il personnalisable à vos couleurs ?
> Est-il résistant à la casse ?
> Respecte-t-il les normes d'hygiène ?
> Quelle est sa capacité de stockage ?
> Quels sont les moyens de paiement disponibles dessus ?
> Quels sont les outils de gestion mis à votre disposition (suivi des stocks, des ventes, alertes, etc.) ?
> Ces outils sont-ils inclus dans le prix ou représentent-ils un coût à part ?
> La machine est-elle ergonomique (pour vos clients, mais aussi pour vous) ?
> Existe-t-il un accompagnement (commercial, technique ou même marketing) ?
> Quel niveau de garantie, de SAV ou d'assistance est fourni avec la machine ?

Les points où il faut faire attention

Le premier piège quand on commence à vendre ses pizzas dans une machine automatique est de ne pas anticiper le travail que cela représente. Le distributeur doit en effet être régulièrement approvisionné avec des pizzas qu'il faut préalablement cuire à 50, 70 voire 80%. Un travail en plus qu'il va falloir gérer avec les DLC des pizzas (Date Limite de Consommation), ainsi que le nettoyage et l'entretien du distributeur. C'est un tout autre mode de fonctionnement.

Il faut ensuite garder en tête que la qualité attendue par le consommateur au distributeur est aussi élevée que celle attendue devant un comptoir. L'oublier, c'est risquer de voir les clients boycotter votre nouvelle acquisition. Il faudra donc y proposer du frais, aussi frais que dans votre pizzéria.

Par ailleurs, il faudra aussi faire attention à l'ergonomie de la machine et vérifier si le constructeur prévoit une formation pour apprendre à utiliser les outils qu'elle embarque. Certains proposent de former à la préparation de pizzas mais dans un souci de conservation du savoir-faire unique de chaque pizzaïolo, mieux vaut se tourner vers une machine qui respecte le produit comme vous savez le faire.

Enfin, prévoyez qu'au coût d'acquisition du distributeur de pizzas viendront se greffer généralement un contrat de maintenance, de possibles frais annexes inhérents à son exploitation (autorisation d'occupation de l'espace public par exemple), et, bien sûr, des coûts de fonctionnement (EDF, location de terminal CB, connexion mobile si le distributeur est connecté, etc.).

Publié le 06/02/2020

A lire ailleurs