Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"
Accueil > Espace Pro > Une fédération pour les pizzaïolos

Une fédération pour les pizzaïolos

Une fédération pour les pizzaïolosLogo de la fédération

Jusque là indépendants voire solitaires, les professionnels de la pizza ont dorénavant leur fédération. Ce nouvel organisme très attendu vient de naître avec un parrain de premier choix, l’acteur José Garcia. Lui-même formé à la pizza pour les besoins d’un film, le comédien prend son rôle très au sérieux : « Ces gars-là sont des artistes, des passionnés... En tant que parrain, je souhaite les aider à promouvoir la pizza. »

Un président champion de pizza

Le président de la fédération, Thierry Graffagnino, est lui-même un grand amoureux de la belle italienne. Né dans une famille originaire de Sicile, il aurait été difficile pour lui de ne pas apprécier la pizza. On dit même de lui qu’il a « de la sauce tomate dans les veines ». Après avoir monté plusieurs camions pizza, un restaurant et une entreprise de livraison, Thierry s’est lancé dans la compétition, toujours classé parmi les meilleurs pizzaïolos. Aujourd’hui, ce consultant de grands groupes met son savoir-faire au service de ses confrères : « Nous souhaitons fédérer un maximum d'indépendants, il y en a environ 15 000 en France. »

Le rôle de la Fédération

Le baptême de la fédération, qui s’est déroulé à Equip’Hotel, a permis de mesurer l’intérêt du public pour la fabrication des pizzas mais surtout l’engouement suscité par cette nouvelle fédération. Celle-ci est déjà constituée d’une quarantaine de professionnels, aux compétences reconnues, réunis dans un seul but : permettre aux pizzaïolos d’atteindre l’excellence dans leur domaine. Pour y arriver : des échanges interactifs avec des experts, des stages de perfectionnement à prix coûtant, des conseils juridiques, comptables et fiscaux, mais aussi la création d’une véritable image de marque.

Car pour adhérer à la fédération et profiter du logo aux couleurs d’Arlequin, les pizzaïolos devront respecter la charte de qualité imposée par l’organisme. Un moyen évident de véhiculer une image rassurante auprès du public, afin que les clients amateurs de pizzas puissent, à terme, reconnaître les bons professionnels. Ce rassemblement de talents devrait contribuer ainsi à l’essor et à la valorisation de la pizza en France.

Des objectifs clairement définis

Ouverte à tous les professionnels de la pizza, la Fédération veut développer les échanges entre pizzaïolos et leur apporter de vrais moyens d'évoluer et de se perfectionner, tout en leur proposant de multiples services pour les aider au quotidien. Grâce au forum permanent sur internet, chacun peut trouver des réponses à ses questions, participer à des échanges techniques et obtenir des conseils en matière de gestion, nutrition, comptable, juridique...

Son vice-président, Ciro Panella, affirme ses objectifs : « Nous souhaitons franchement nous ouvrir sur le monde car c'est certainement la meilleure façon de progresser en participant aux championnats internationaux : Lecce, Las Vegas, Verone et Salsomaggiore. C'est une priorité pour nous car c'est pendant ces compétitions que nous cotoyons les meilleurs. Nous organisons d'ailleurs la coupe de France des pizzaïoli, ainsi qu'une étapes du Giropizza en partenariat avec Pizza & Pasta Italiana. »

Thierry Graffagnino, le président, confirme leurs ambitions : « Nous soutenons activement les écoles Italiennes que nous souhaitons voir s'implanter sur tout le territoire, car si la qualité est souvent basse dans notre pays, c'est parce que la formation l'est également. C'est dramatique de constater que par un manque de législation, n'importe qui a la possibilité d'ouvrir une école de formation dans notre pays. Les pizzaïoli attendent aussi avec une grande impatience que le magazine Pizza & Pasta soit édité en version française, car il est une véritable mine d'informations pour nous. »

Avec son logo réservé à ceux qui respectent la charte et sont capables de fabriquer une pizza dans les règles de l'art, la Fédération veut, à terme, devenir un repère pour les clients et permettre aux véritables amateurs de pizzas de distinguer les bons professionnels. Son président ajoute vouloir même rivaliser avec la pizza telle qu'on la déguste en Italie : « Demain, nos amis italiens de passage en France pourront commander en toute confiance d'excellente pizzas ! »

Publié le 27/11/2008