Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"
Accueil Pizza Mag' Comment construire soi-même son four à pizza

Comment construire soi-même son four à pizza

Professionnel ou particulier, vous savez qu’une pizza au four à bois aura une tout autre saveur. Pourquoi ne pas en construire un vous-même ? Il est plus aisé qu’il n’y paraît de fabriquer son propre four à pizza. Afin de réussir brillamment cette entreprise, nous vous proposons quelques conseils. En les suivant, vous pourrez très bientôt déguster des pizzas authentiques au goût inimitable.
Comment construire soi-même son four à pizza

Il n’y a rien de meilleur qu’une pizza cuite au four à bois, les papilles ne s’y trompent pas. Pour la déguster, il n’est pas forcément nécessaire d’acheter un four à pizza. Car le construire par soi-même n’est pas si difficile, si l’on sait comment s’y prendre. Nous allons vous démontrer qu’avec juste un peu de volonté, vous allez être capable de monter votre propre four sans trop d’efforts. Et qu’il fonctionnera parfaitement !

Four à pain ou four à pizza, quelle différence ?

On peut cuire une pizza dans un four à pain et vice-versa. Pourtant, ils ne sont pas identiques, car la cuisson ne l’est pas. Un four à pain chauffe lentement et doit conserver la chaleur. La chauffe s’effectue porte ouverte, il n’y a pas de conduit d’extraction des fumées et c’est un avaloir qui les collecte. Dans un four à pizza, on recherche une montée en température rapide et intense (environ 350°C) et des flammes. L’extraction est positionnée dans la chambre du four. Un guide sur les fours à pizza vous aidera à voir clairement les spécificités de ce type de four.

Les matériaux et les outils

Avant de commencer, prévoyez ce qui vous sera nécessaire. Pensez à adapter vos quantités aux dimensions voulues.

Matériaux :


  • Des briques réfractaires de 30 x 30 cm et d’une épaisseur de 5 cm pour la sole.

  • Des briques réfractaires de 10 x 22 x 5 cm pour le dôme et la bouche.

  • De la chaux blanche, du sable de grès (naturellement réfractaire) et de l’eau pour le scellement.

  • Un patron en carton aux dimensions de la chambre du four.

  • Une bande cartonnée d’un centimètre d’épaisseur.

  • Des planches de bois aux dimensions de la bouche du four pour son coffrage.

  • Du sable pour le coffrage du dôme.

  • Des tuyaux pour le conduit de cheminée.

Outillage :


  • Truelle

  • Auge

  • Seau

  • Maillet en caoutchouc

  • Mètre

  • Crayon gras

  • Niveau à bulle

  • Règle de maçon

  • Cales en bois ou en plastique

  • Disqueuse munie d’un disque diamanté

  • Gants

  • Lunettes de protection

Étape 1 : la sole

Vous aurez pris soin de monter un socle solide, en béton cellulaire ou réfractaire, capable de supporter le poids de votre four. Prévoyez un espace pour ranger votre bois. Le socle doit être parfaitement plat et de niveau.

Disposez vos briques sur une surface plane. Posez votre patron en carton et tracez son contour sur les briques avec le crayon gras. Avec le même patron, effectuez un tracé identique sur le socle.
Plongez vos briques dans l’eau durant une heure, puis découpez-les à la disqueuse en suivant votre traçage.
Fabriquez votre mortier sec de scellement en respectant les proportions : deux volumes de sable pour un volume de chaux. Ajoutez un peu d’eau.
Étalez le mortier sur le socle en suivant votre marquage, sur une épaisseur de 5 cm. Égalisez et nivelez la surface de la chape avec la règle de maçon, vérifiez au niveau à bulle.
Disposez les briques bord à bord sur la chape en commençant par l’avant du four. Mettez-les en place avec le maillet et vérifiez chacune avec le niveau. À cause de la dilatation, le joint est inutile.

Bon à savoir :
Pour un diamètre extérieur d’un mètre, l’intérieur devra faire 45 cm.
La formule de calcul de la hauteur de voûte est la suivante : hauteur de bouche d’entrée x 1,8.

four à bois

Étape 2 : la bouche

Posez une rangée de briques rectilignes contre la sole.
Installez le coffrage en bois pour définir le cintre d’entrée.
Montez vos briques réfractaires en cercle, en insérant une cale entre chacune.
Lorsqu’elles sont disposées correctement, retirez les cales et posez le mortier.
Pensez à insérer votre tuyau d’extraction entre la bouche et le dôme. Un petit travail de découpe s’impose.

Étape 3 : le dôme

Vous devez réaliser un coffrage aux dimensions exactes de la chambre du four. Pour cela, vous allez fabriquer un moule de sable humide, sur une bâche. Dans le milieu, posez une tige filetée dépassant les dimensions du four. Tassez bien votre sable. Faites tourner votre gabarit autour de la tige pour donner la forme définitive au sable. Vous pouvez stabiliser le sable en badigeonnant de chaux.

Immergez les briques pendant une heure. Puis, maçonnez la première rangée sur un mortier maigre de chaux autour de la sole. Montez la ceinture à plat. Insérez la bande cartonnée entre la sole et sa ceinture pour le joint de dilatation. Il brûlera à la première chauffe.

Pour le scellement, fabriquez un mortier de chaux réfractaire ou hydraulique, en respectant les proportions suivantes : 5 seaux de chaux pour 6 seaux de sable et 10 litres d’eau.
Disposez votre rangée de briques suivante à joints décalés. Le mortier doit bien pénétrer entre les briques.

Laissez sécher deux à trois semaines, puis retirez le sable de la chambre.

Ne sautez pas l’étape du dérhumage

Il faut assécher correctement le four avant sa première utilisation. Après le séchage, effectuez des petits feux d’environ un quart d’heure plusieurs jours de suite, pour évacuer l’eau accumulée par le mortier, les briques trempées, le sable humide… Une fois le four bien sec, vous pourrez cuire vos premières pizzas maison !

A lire ailleurs