Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"
Accueil > Brèves de la pizza > Le chiffre d'affaires de la pizza est égal au PIB de la Mauritanie

Le chiffre d'affaires de la pizza est égal au PIB de la Mauritanie

Le chiffre d

Alors que la pizza reste le symbole de l’Italie, nos amis transalpins ne sont que les troisièmes plus gros consommateurs de ce plat dans le monde. Devant eux, les Américains, indétrônables premiers, avec un marché de la pizza qui génère 45,1 milliards de dollars outre-Atlantique et les Français, bons deuxièmes, avec presque 5 milliards de dollars de chiffre d’affaires pour la pizza dans l’Hexagone.

Si ces chiffres semblent déjà énormes ainsi, il est intéressant de les mettre en parallèle avec d’autres données, comme l’a fait le cabinet spécialisé Gira Conseil, en se basant sur les chiffres de consommation de 2018.

En France, la consommation de pizza génère quasiment autant d’argent que le PIB de la Mauritanie ! Avec 4,58 milliards de dollars pour la pizza chez nous, contre 4,7 milliards pour le Produit intérieur Brut Mauritanien, on prend la mesure d’une telle somme. Et pour faire encore plus impressionnant, on peut comparer le montant brassé par le marché mondial de la pizza – la jolie somme de 134 milliards de dollars – avec le PIB d’autres pays. On apprend ainsi qu’il est supérieur au PIB de la Hongrie (127 milliards de dollars) et légèrement inférieur à celui du Kazakhstan (avec ses 137 milliards de dollars) !

En termes de pizzas consommées chaque jour en France, c’est tout de même l’équivalent de 24 pizzas mangées chaque seconde ! Des données colossales, qui pourraient laisser entendre que le marché de la pizza se porte à merveille. Pourtant, celui-ci connaît un certain recul, comme nous l’explique ce rapport.

Entre 2015 et 2017, il y a eu environ 5% de pizzas consommées en moins dans le monde. De quoi inquiéter les acteurs de ce segment alimentaire ? Pas vraiment, car on assiste plus à une modification des modes de consommation qu’à un délaissement de la pizza. En effet, les consommateurs se tournent vers plus de qualité, comme en témoigne le succès des enseignes de pizzas napolitaines à Paris, et préfèrent toujours consommer leur pizza au restaurant et de préférence dans des pizzérias indépendantes.

Et puisqu’on sait désormais que la pizza est le plat le plus addictif, on peut être sûr que ces chiffres vont se maintenir pour les prochaines années !

Publié le 08/02/2019

Ça peut aussi vous intéresser...