Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"
Accueil > Pizza Mag' > Quand les Japonais s'emparent de la pizza !

Quand les Japonais s'emparent de la pizza !

On sait que les Japonais ne sont pas en reste quand il s’agit de créer des plats surprenants. Mais s’attaquer à la pizza, symbole italien par excellence, peut être risqué. Pourtant, c’est le défi que se sont lancés certains cuisiniers nippons, avec des résultats étonnants. Pizza aux sushi, nouilles instantanées et mayonnaise, découvrons ces mix de cultures !
Quand les Japonais sHiroshi Sakiyama

Imaginez une rencontre entre les saveurs italiennes et les spécialités japonaises. Le mélange semble improbable, n’est-ce pas ? Pourtant, certains chefs japonais n’ont pas hésité à passer le cap en créant des pizzas inspirées de la gastronomie nippone. Entre la version aux sushis qui se mange avec des baguettes et la pizza Ramen, voyons le résultat de cette fusion culinaire inattendue !

La pizza au sushi, une idée difficile à avaler ?

La pizza est le plat populaire par excellence et l’un des mets les plus diffus dans le monde. Pas étonnant donc de le voir décliner en 1001 versions à travers le globe. Mais si certaines recettes, bien que surprenantes, peuvent avoir du sens, il est moins évident de voir le lien entre les sushis et la pizza. Et pourtant… !

Hiroshi Sakiyama est un chef nippon et il partage ses créations sur un blog culinaire à succès. Curieux, il a décidé de créer une pizza aux sushis, en s’inspirant d’une image qu’il a trouvée sur un compte Instagram américain. Sceptique au départ, car le mariage entre la sauce tomate et le vinaigre de riz (le Mirin) est loin d’être une évidence, il a finalement découvert que le plat était une réussite totale.

En recréant une croûte avec des maki au saumon et une base d’algues Nori, il a ensuite décidé d’ajouter une garniture à base d’avocat, de thon, de sauce tomate et de fromage fondu. Une pizza qui a fait des émules, car plus de 1000 lecteurs de son blog ont ensuite soumis leur propre version !

Ce plat original présente toutefois un défaut majeur : il ne peut pas être mangé avec une seule main, comme il est de coutume pour la pizza.

Pâte à pizza et nouilles instantanées

Si cette déclinaison de la pizza vous étonne, attendez de découvrir qu’il existe des pizza façon Ramen. De loin, on aurait tendance à penser qu’il s’agit d’une simple Margherita, avec son basilic, sa sauce tomate et son fromage fondu. Mais en y regardant de plus près, on se rend compte que la pâte est en réalité composée de nouilles instantanées, qui servent généralement dans les ramen du quotidien au Japon.

Bien sûr, pour que la consistance soit digne d’une pâte à pizza, il a fallu trouver une façon de solidifier ces nouilles. D’abord bouillies brièvement, les nouilles sont ensuite passées à la poêle. On leur donne alors la forme circulaire caractéristique de la pizza, avant de les recouvrir de leur garniture.

Ce plat, réalisable en à peine 15 minutes, rencontre un succès monstre sur le site de cuisine sur lequel il est apparu en 2018. De quoi donner des idées à d’autres apprentis chefs ?

Moins caloriques que les pizza originales

Si les sushis et les ramen peuvent devenir des éléments d’une pizza, pourquoi ne pas pousser le concept en l’appliquant aux plats japonais les plus populaires ? C’est le constat qu’ont dû faire certains internautes, puisqu’on peut apercevoir sur certains blogs des pizzas au Gyudon (un mélange de bœuf et d’oignons), des pizzas au poulet Teriyaki et même une pizza au Natto, des haricots de soja fermentés à l’odeur très particulière.

Si les puristes de la pizza crieront au scandale, les Japonais se plaisent à rappeler que leurs pizzas sont bien plus saines que les recettes originales italiennes et beaucoup moins caloriques. Même si c’est vrai, pas sûr que les Italiens soient très sensibles à cet argument.

Publié le 16/11/2018